07/05/2007

Tournons une page...

Tournons une page.

 

J'avais dis que ce blog n'était pas un journal, et bien je me suis trompé.

 

Finalement, le temps passant, j'oublie beaucoup de ce qu'était le projet initial, je n'ai plus tellement les idées claires par rapport aux questions de droit communautaire que je voulais traiter ici, d'autant plus que je ne mouille plus qu'en droit belge puisque les juridictions françaises se sont dessaisies suite à la reconnaissance de l'enlèvement parental et au retour (qui fut court) des enfants à Bruxelles. Cependant si quelqu'un est confronté à ce genre de procédure, qu'il n'hésite pas à lire ce que j'ai raconté dans les posts précédents ou à me questionner parce que je suis quand même plein de ressources à ce sujet.

 

Voilà pour tourner une première page.

 

On en est où dans cette histoire?

 

Ben déjà je pense que je me suis aussi trompé quand je disais de façon un peu détendue que mon ex ne bourrait pas le crâne des enfants. En fait, je pense qu'elle n'en a simplement pas conscience, mais ses attitudes, ses comportements et sans doutes ce qu'elle dit de moi aux enfants a un impact indéniable sur eux et sur la relation que j'ai avec eux. Par exemple, la dernière fois qu'ils sont venus chez moi, ils ne m'appelaient plus papa mais Cedric. Pas que j'en ai grand-chose à faire de la façon dont m'appellent mes gosses, mais quand même, y a quelque chose de bizarre là derrière. Quand le conflit a commencé, notre première entrevue un peu sévère fut le moment où j'ai amené les enfants à l'aéroport après que la Cour d'Appel lui ait confié la garde à titre précaire. Au moment de me dire au revoir, elle a glissé quelque mots à l'oreille de mon grand et lui m'a crié de loin : "tu diras bonjours à tes copains". Ceci ne serait rien si je n'avais entendu ensuite de la part de l'experte psy que mes enfants n'identifiaient pas mes parents à leurs grands-parents mes à "mes copains". Donc mes parents sont mes copains et moi je ne suis pas leur papa, mais Cedric. C'est troublant. D'autant plus que j'ai pu lire dans l'arrêté de la Cour qu'on parlait de "la maman" quand il s'agit d'elle et "monsieur" quand il s'agit de moi. Y a de quoi devenir parano non?

 

Autre chose, depuis la séance plénière avec l'experte, où j'ai vraiment tout fait pour essayer de rétablir le contact entre mon ex et moi, je lui ai écrit longuement, je lui envoi de temps en temps un sms pour la soutenir pour ceci ou cela. Hier encore, je lui assurait de toute ma sympathie pour la catastrophe électorale qu'a subit son pays. Jamais la moindre réponse. Si ce n'est par avocat interposer pour me prendre en défaut de telle ou telle chose. Qu'est-ce que je peux faire de ça hein?

 

Sur la longue, je me rends aussi compte avec de plus en plus de force qu'elle joue un drôle de jeu quant à l'argumentation. De fait elle n'a pas grand-chose à me reprocher dans le fait. Alors elle invente des histoires abracadabrantesques (merci à Chirac pour le barbarisme) où elle m'accuse de chantage, de prendre les enfants en otage etc. Et comment se défendre de toutes ces âneries? Mais bref, là n'était pas le propos. Le fait est que systématiquement qu'elle fait une crasse, qu'elle utilise la violence, le mépris, la politique du fait accompli, elle prend les devants pour m'accuser de l’exact symétrique de ce qu'elle fait. C'est aliénant à la fin. Pourquoi refuse-t-elle de piger qu'il serait bon pour les deux enfants que nous avons fait ensemble qu'on parvienne à se parler et à élaborer pour eux un projet commun? Comment l'amener à ça? Bref, voilà où j'en suis et je trouve que c'est plutôt la merde. Parce que sans répondant de sa part, on met les enfants dans une situation délicate tant pour leur quotidien que pour leur avenir. Mais y aurait-il au moins un juge pour entendre ça? Ben non, eux ils sont encore coincés dans leurs perceptions dix-huitième-siècleiennes où les pères se foutent éperdument de leurs enfants jusqu'à leur majorité. Mais la réalité ici, c'est que j'ai au moins autant d'ouverture et de potentiel pour élever ces enfants qu'elle, si ce n'est beaucoup plus...

 

Sinon, qu’est-ce que vous pensez de ça :

http://www.youtube.com/watch?v=M7PyQM-lHGc

 

 

Après j'essayerai de me consacrer à de l'écriture à propos des rapports humains et des rapports affectifs en particulier.

 

Cedric.

21:15 Écrit par Cedric dans 2- Histoires de vie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |